Actualité

Accueil > Club > Actualité

L'association Secours d'hiver présente à Tourbillon dimanche

(19.11.2019)

Ce dimanche, le FC Sion retrouve le Stade de Tourbillon à l'occasion de la 15ème journée du championnat de Super League qui verra les Valaisans accueillir le double-chapion en titre Young Boys. En marge de cette rencontre lors de laquelle Bastien Toma et ses coéquipiers tenteront de mettre fin à leur série négative, l'association Secours d'hiver, qui vient en aide aux enfants valaisans vivant dans la précarité (en leur permettant notamment de pratiquer une activité sportive), tiendra un stand devant la tribune principale du stade, à proximité du nouvel espace hospitality. Il sera possible d'y acheter des peluches au prix de CHF 20 dont les bénéfices de la vente seront reversés aux personnes dans le besoin et de se renseigner plus amplement sur les missions de cette association. D'autres actions en faveur de celles-ci seront également organisées ce dimanche. Le FC Sion se réjouit de venir en aide à Secours d'hiver et aux jeunes valaisans vivant dans la nécessité et compte sur la générosité de ses supporters pour offrir de la joie et du bonheur à ces derniers!

Tournoi FIFA20 le 21 décembre à Montreux

(19.11.2019)

Notre section eSports organise un nouveau tournoi le 21 décembre prochain chez notre partenaire le Casino Barrière de Montreux. Ce dernier se déroulera selon le même mode de jeu que la dernière compétition en mars dernier : 2v2 en mode libre.

L’inscription coûte CHF 70.- par équipe en pré-vente et CHF 75.- sur place. En contrepartie, les joueurs reçoivent une entrée au Casino, une boisson, le 10% au restaurant du Casino, une heure de parking, 10% sur les spectacles ainsi qu’un billet de match à Tourbillon. Le club vous recommande par ailleurs vivement de prendre vos billets en prévente ici afin de vous assurer une place. Le "cash prize" de CHF 2'000.- sera réparti entre les trois premières équipes du tournoi.

Toute notre équipe eSports se réjouit de vous retrouver le 21 décembre prochain sur les rives du Lac Léman pour clôturer ensemble cette année 2019 et passer une belle journée sous le signe du fair-play et du jeu. 

Le bilan des internationaux

(19.11.2019)

À l’occasion de la 3ème trêve internationale de la saison, neuf éléments appartenant aux différents contingents du FC Sion étaient retenus avec leur sélection nationale respective. Entre éliminatoires d’Euros ou de la CAN, ils ont tous connus des fortunes diverses avant leur retour en Valais dans le courant de cette semaine. Petit zoom sur leurs résultats.

Retenu pour la première fois par la République Démocratique du Congo, Timothy Fayulu a du se contenter d’assister depuis les tribunes au revers face au Sénégal (0-2) puis au nul 2-2 contre la Gambie de ses couleurs lors des deux premières journées de qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Dans les mêmes éliminatoires, Ayoub Abdellaoui était sur le banc lors du net succès des Fennecs algériens contre la Zambie à Blida (5-0) ainsi que lors de la courte victoire 1-0 hier au Botswana.

Du côté de l’Europe et des qualifications pour l’EURO 2020, Ermir Lenjani était sur le banc lors du nul de l’Albanie contre Andorre jeudi dernier. Le numéro 33 sédunois était en revanche titulaire trois jours plus tard face à la France à l’occasion du match inaugural du Air Albania Stadium flambant neuf à Tirana. Aligné durant la première période, il n’a pas pu éviter la défaite 0-2 des siens face aux Champions du Monde en titre. Du côté de la Lettonie, Roberts Uldrikis, sur le banc au coup d’envoi, est entré à la 72ème minute du match perdu par les Baltes en Slovénie. L’attaquant du FC Sion et sa sélection tenteront d’éviter le zéro pointé dans ces éliminatoires en prenant au moins un point face à l’Autriche ce soir à Riga.

Ce soir également, Bastien Toma et Jan Bamert seront en lice du côté de Neuchâtel. Les deux joueurs valaisans tenteront de poursuivre leur sans-faute avec les M21 helvétiques contre la France.

Enfin, dans la catégorie M19, l’international bosnien Elvir Muminovic a joué 66 minutes lors du nul 0-0 contre la Macédoine mercredi dernier. Il n’était en revanche pas sur la feuille de match samedi contre le Luxembourg (victoire 1-0). Enfin, aujourd’hui à Skopje il était à nouveau dans le onze de base pour défier l'Angleterre (1-4) mais il a malheureusement vu rouge en toute fin de première période à la suite d'un double avertissement. Kevin Halabaku et Artan Asani ont tous deux débuté les deux premières rencontres du Kosovo M19 dans ces éliminatoires. Le premier nommé a disputé l’intégralité de la rencontre face à la Russie (1-1) avant de sortir à la 82ème contre la Pologne (1-2). Le second nommé est lui sorti à la 90ème lors du premier match avant de céder sa place en même temps que son coéquipier face aux Polonais. Cet après-midi contre le Pays de Galles (score final 0-2), Artan Asani était une nouvelle fois titularisé à la pointe de l'attaque kosovare (sortie à la 53ème) tandis que son compère Kevin Halabaku est entré à douze minutes de la fin du temps réglementaire. 

Les résultats complets des Sédunois:

Date Heure Lieu Compétition Match Joueur(s)
13.11.2019 13h00 Skopje Éliminatoires EURO M19 Macédoine 0-0 Bosnie  Elvir Muminovic
13.11.2019 14h00 Cardiff Éliminatoires EURO M19 Kosovo 1-1 Russie Artan Asani, Kevin Halabaku
13.11.2019 20h00 Thies Éliminatoires CAN Sénégal 2-0 Rép. Dém. Congo Timothy Fayulu
14.11.2019 20h00 Blida Éliminatoires CAN Algérie 5-0 Zambie Ayoub Abdellaoui
14.11.2019 20h45 Elbasan Éliminatoires EURO Albanie 2-2 Andorre Ermir Lenjani
16.11.2019 13h00 Skopje Éliminatoires EURO M19 Bosnie 1-0 Luxembourg Elvir Muminovic
16.11.2019 14h00 Newport Éliminatoires EURO M19 Kosovo 1-4 Pologne Artan Asani, Kevin Halabaku
16.11.2019 18h00 Ljubljana Éliminatoires EURO Slovénie 1-0 Lettonie Roberts Uldrikis
17.11.2019 20h45 Tirana Éliminatoires EURO Albanie 0-2 France Ermir Lenjani
18.11.2019 17h00 Bakau Éliminatoires CAN Gambie 2-2 Rép. Dém. Congo Timothy Fayulu
18.11.2019 20h00 Gaborone Éliminatoires CAN Botswana 0-1 Algérie Ayoub Abdellaoui
19.11.2019 13h00 Skopje Éliminatoires EURO M19 Bosnie 1-4 Angleterre Elvir Muminovic
19.11.2019 14h00 Newport Éliminatoires EURO M19 Pays de Galles 0-2 Kosovo Artan Asani, Kevin Halabaku
19.11.2019 19h00 Neuchâtel Éliminatoires EURO M21 Suisse-France Bastien Toma, Jan Bamert
19.11.2019 20h45 Riga Éliminatoires EURO Lettonie-Autriche Roberts Uldrikis

 

Bastien Toma et Jan Bamert brillent avec la Suisse M21

(19.11.2019)

Quel exploit! La Suisse M21 a battu la France mardi à Neuchâtel et continue son parcours parfait en vue de la qualification à l'Euro 2021: quatre matches, douze points! Si les grands artisans de cette victoire de prestige, acquise devant plus de 9000 spectateurs (!), ont été le Lausannois Andi Zeqiri, l'Yverdonnois Jordan Lotomba et le Genevois Jérémy Guillemenot, tant Jan Bamert que Bastien Toma ont joué un rôle très en vue. Le premier nommé a été impeccable dans l'axe de la défense pour sa deuxième titularisation lors de cette campagne qualificative. Le deuxième a été très bon dans son rôle de milieu offensif, parfois excentré, faisant valoir son sens de la passe et son habituel coup d'oeil.

Le numéro 10 de l'équipe de Suisse a d'ailleurs été décisif à la 44e, offrant une passe décisive sur coup-franc à Jérémy Guillemenot pour le 1-1. Son coup de patte parfaitement dosé a empêché Alban Lafont de sortir, tout en passant dans le dos de la défense française. Du bon travail, comme l'ensemble de son match. Jan Bamert, lui, a fait la paire avec Cédrid Zesiger et a parfaitement contenu Odsonne Edouard, le puissant attaquant du Celtic Glasgow. La France et son formidable réservoir de talents a ouvert le score à la 19e sur un penalty concédé par Kevin Rüegg, mais la Suisse a parfaitement réagi, marquant deux fois en une minute juste avant la pause. Les Français, qui maîtrisaient le match jusque-là, se sont retrouvés foudroyés. La deuxième mi-temps a vu la Suisse prendre un avantage de deux buts grâce à une nouvelle accélération magistrale de Jordan Lotomba, conclue une nouvelle fois par Andi Zeqiri. La Suisse a délivré une prestation de très haut niveau et amplement mérité son succès face à des Français alignant pourtant plusieurs joueurs habitués à la Champions League.

Suisse-France 3-1 (2-1)

Buts 19e Odsonne Edouard, pen. 0-1; 44e Guillemenot 1-1, 45e Zeqiri 2-1, 53e Zeqiri 3-1

Suisse Racioppi; Rüegg, Bamert, Zesiger, Sidler; Janjicic, Domgjoni; Lotomba (90e Pusic), Toma, Zeqiri (88e Bajrami); Guillemenot (76e Ndoye).

France Lafont; Pelmard, Upamecano, Zagadou, Ait Nouri; Youssouf (74e Louza), Reine-Adélaïde, Kamara (58e Fofana); Nordin (63e Mbeumo), Edouard, Diaby (64e Chouiar). 

Sélectionneur: Mauro Lustrinelli

Bastien Toma: «On avait bien préparé ce match»

(19.11.2019)

Auteurs d'une belle prestation face à la France mardi à Neuchâtel (3-1), Bastien Toma et Jan Bamert se sont montrés à juste titre très satisfaits de leur performance. "On avait bien préparé ce match. On s'est réunis mardi dernier, donc on a eu toute une semaine pour être prêts, alors que la France a joué contre la Géorgie entretemps. On a fait un gros match, un très gros match, parce qu'en face il y a des joueurs habitués à la Champions League", a relevé Bastien Toma, exténué à la fin du match. "Je n'ai pas l'habitude de jouer autant dans le couloir. En phase défensive, je devais boucher le côté droit, je n'ai pas arrêté. Evidemment, mon jeu me porte toujours natuellement vers l'axe, mais le coach m'a demandé de faire ce boulot défensif, alors évidemment que je l'ai fait avec plaisir", a relevé le Sédunois, passeur décisif sur le 1-1 de Jérémy Guillemenot (44e).

Jan Bamert, lui, a été très bon en défense centrale pour sa deuxième titularisation avec l'équipe de Suisse M21 après la victoire en Azerbaïdjan (0-1). "Je suis satisfait de ce que l'équipe a montré", a relevé le défenseur central, toujours très collectif. "Pour moi, bien sûr que c'est bien d'enchaîner. En plus, j'ai joué avec Sion la semaine dernière à Zurich, donc je suis content de pouvoir être sur le terrain et j'espère bien que ça va continuer. En première période, on a eu de la peine à ressortir le ballon, mais les Français n'ont pas été dangereux. On les a bien maîtrisés. Et en deuxième période, on a marqué ce 3-1 très important", a encore dit le numéro 4 de l'équipe de Suisse M21, une équipe désormais seule en tête de son groupe avec douze points en quatre matches. "On se reverra en mars et on se réjouit", a encore dit Jan Bamert, avant de rentrer en Valais, tout comme Bastien Toma, pour préparer le match de dimanche face à YB.

Dès ce mercredi, les deux hommes seront en effet à disposition de Sébastien Bichard et de Christian Zermatten. Le FC Sion va donc récupérer deux hommes en totale confiance, ce qui est forcément bénéfique au vu de la situaiton actuelle.

«Ce que vous faites en Suisse est impressionnant»

(18.11.2019)

Qui était ce technicien placé au bord du terrain à Riddes pendant les séances d'entraînements du FC Sion la semaine dernière? Tout simplement Jean-Baptiste Le Bescond, entraîneur de la réserve professionnelle de l'EA Guingamp. "Je suis en train de préparer mon BEFF, le plus haut niveau pour un formateur en France", explique le Français. Le fameux "Brevet d'entraîneur formateur de football" est un long chemin, qui est passé une semaine par le FC Sion pour Jean-Baptiste Le Bescond. "En fait, j'ai ciblé le FC Sion grâce à un ami que j'ai en commun avec Gelson Fernandes. Mon objectif était de découvrir le système de formation suisse, de voir comment cela fonctionne ici, de voir les installations aussi. J'ai été extrêmement bien accueilli, j'ai pu rencontrer énormément de monde, donc ma semaine est très fructueuse", explique le Français, ancien joueur professionnel à Guingamp, Gueugnon et au Paris FC notamment.

"Le football est perçu d'une façon différente partout dans le monde, donc chaque expérience est bonne à prendre. Ici à Sion, j'ai aimé le côté familial, je l'ai ressenti. Sincèrement, ça ressemble un peu à Guingamp ici, si vous remplacez la mer par les montagnes bien sûr! Les deux sont des clubs modestes, qui essaient de déplacer des montagnes justement. Sion comme Guingamp se bat contre les grandes villes et les bat parfois. J'apprécie cet esprit", sourit l'envoyé spécial breton.

"J'ai pu faire le tour des différentes composantes du club, de Jean-Jacques Papilloud à la préformation jusqu'à Christian Zermatten et Sébastien Bichard. On a beaucoup échangé, beaucoup parlé. Mon constat principal, en une semaine, c'est que la Suisse travaille bien, extrêmement bien à la préformation, vers 12 ou 13 ans, ce qu'on appelle l'âge d'or. Là, c'est top. Et c'est primordial. Si la Suisse forme autant de bons joueurs, qui partent en masse en Bundesliga, ce n'est pas un hasard. Par contre, si je peux me permettre une observation, je pense que la France est en avance pour ce qui est de la formation entre 16 et 18 ans. Je pense que chez nous, on met plus d'énergie et de moyens pour accompagner les joueurs à ces âges-là. On fait des efforts sur les structures, sur les horaires, sur l'école... Honnêtement, je ne suis pas convaincu à 100% par votre système de sport-étude. Pour moi, c'est un axe d'amélioration important en Suisse", explique Jean-Baptiste Le Bescond avec énormément de lucidité.

"Mais bon, ne prenez pas ça pour de l'arrogance ou une leçon. On ne fait pas tout juste en France. Et ce que vous faites en Suisse est impressionnant vu la taille du pays et la concurrence du ski, du hockey... Les gens aiment le football en Suisse. J'ai rencontré de vrais passionnés ici, qui travaillent extrêmement bien et ne comptent par leurs heures", détaillait-t-il, avant de reprendre l'avion vendredi en direction de la Bretagne au terme d'une semaine très enrichissante tant pour le FC Sion que pour le Breton.

«Un grand merci à la direction du club pour le matériel envoyé»

(18.11.2019)

C’est par le biais de son président que le FC Sion Marambaia a exprimé ses remerciements suite à la réception d’un colis envoyé par le club contenant divers jeux de maillots et d’entraînements. "Au nom de toute la famille du FC Sion Marambaia ici au Brésil je tiens à remercier le FC Sion pour ce geste qui va nous permettre d’encore mieux représenter notre club de cœur ici au Brésil. Nous aimons ce club et l’intention que ce dernier nous porte nous touche vraiment"

C’est en effet par l’intermédiaire de son meilleur ambassadeur, José Sinval, que le FC Sion a envoyé comme promis un jeu de maillot et un d’entraînement en Amérique du Sud "Je suis très heureux que le paquet soit arrivé à bon port. C’était normal pour nous de faire un geste et je suis très heureux que le FC Sion Marambaia l’apprécie à sa juste valeur. Je leur souhaite une excellente saison"

Un matériel qui a vite été inauguré par nos amis brésiliens puisque ces derniers les ont utilisés ce week-end comme en témoigne leur message publié sur leur page Facebook "Inauguration du nouvel uniforme lors d’un nouveau samedi de football et d’amitié. Merci au FC Sion", message accompagné de la photo ici à gauche.

Le FC Sion remercie encore Eder et ses amis pour leur passion et leur soutien à notre club et leur souhaite une bonne saison ainsi que le plein succès au Brésil. 

Christian Zermatten: «On se tait et on travaille»

(16.11.2019)

En cette semaine de trêve internationale, l’atmosphère est au travail à Riddes… quoi qu’on en dise au dehors. Les propos de Stéphane Henchoz dans divers journaux et médias depuis dix jours ne sont ainsi pas passés inaperçus. «On les a vus, lus et entendus», confirme Christian 

Zermatten entre deux séances d’entraînement. Qu’en pense le nouveau technicien? «Il a le droit de dire ce qu’il pense. Les joueurs sont touchés par la situation, quoi qu’il en pense. Sébastien Bichard et moi, on a récupéré un groupe en mal de confiance et dont l’attitude générale, je ne parle pas de tous les joueurs, n’était pas optimale. Alors on fait quoi avec ce constat? Il y a deux solutions: soit on part, soit on bosse. Nous, on est là, on travaille. On ne nie pas les difficultés, mais on essaie de remonter la pente.»

Concrètement, le duo Zermatten-Bichard ramène une certaine discipline, avec un respect strict des horaires, mais aussi beaucoup de réflexions sur le jeu. «Et on essaie de remonter les joueurs», explique Christian Zermatten, qui forme un duo complémentaire avec Sébastien Bichard. Les deux hommes se connaissent bien et se respectent. Ainsi, les entraînements individuels, appuyés d’images vidéos préparées spécifiquement pour chaque joueur, se multiplient. Les joueurs sont convoqués tour après tour dans la salle de projection et se voient proposer des pistes d’amélioration, accompagnées d’un discours plus ou moins musclé selon les cas. «On n’a rien inventé. Ce qu’on fait, c’est qu’on essaie de trouver des pistes pour aller chercher le meilleur de chaque joueur, que ce soit en termes d’attitude ou de jeu. Ces joueurs ont des qualités, ce groupe a du potentiel. On sent que le public est fâché, mais nous on doit rester concentrés sur nos objectifs et réveiller les consciences à l’intérieur du groupe», enchaine Sébastien Bichard.

Un processus que Christian Zermatten a résumé en une phrase: «On se tait et on travaille.» Le succès face à Young Boys n’est évidemment pas garanti, mais le FC Sion et ses joueurs doivent le respect au public de Tourbillon et un engagement complet. «Et ça, on doit pouvoir le garantir. Mais il ne suffit pas de le demander, il faut l’inculquer. Sébastien et moi, on ne sait pas jusqu’à quand on sera en charge de cette équipe, on ne réclame rien, on bosse et on sait l’importance qu’à ce match face à YB pour le public de Tourbillon», termine Christian Zermatten.

Les M21 une nouvelle fois trop naïfs

(16.11.2019)

La barre se rapproche dangereusement pour les M21 en Promotion League. Après un début de championnat correct, les trois points pris lors des six dernières journées représentent un total clairement insuffisant. YF Juventus, premier relégable, est désormais à cinq points et il serait bon de prendre un ou trois points samedi prochain face à Nyon pour passer un hiver un peu plus tranquille. Le maintien en troisième division, objectif minimal et absolument indispensable, n'est pas encore acquis et ce constat ne plaît pas du tout au président Christian Constantin.

Pour son premier match en charge des M21, Oscar Londono avait décidé d'opter pour un 4-4-2 avec Yassin Fortune et Philippe en pointe. Les deux hommes ont très bien combiné en début de partie et Sion M21 a été la meilleure équipe sur la pelouse pendant la première demi-heure. De jolies combinaisons, des occasions, du jeu: Carouge était dominé et a ouvert la marque contre le cours du jeu à la 30e par Matias Vitkieviez. Trois minutes plus tard, le très bon ailier Oscar Correira a doublé la mise d'une superbe frappe du droit. Un scénario cruel pour les M21, qui ont baissé de pied dès la 30e et n'ont rien montré de bon en deuxième période. Carouge, avec ses joueurs très expérimentés, n'a pas été mis en difficulté et est allé chercher une victoire au final assez tranquille. Le but de Joni De Oliveira est arrivé trop tard pour espérer quoi que ce soit. Parmi les satisfactions de la soirée cîté valaisan, la bonne tenue de la charnière centrale composée de Mirza Mujdzic et Arian Kabashi, tous deux impeccables dans l'axe.

A noter que ce match était le tout dernier sur la pelouse naturelle de la Fontenette, une pelouse qui a d'ailleurs souffert ce samedi. Etoile Carouge va en effet avoir droit dès le printemps prochain à une pelouse synthltique toute neuve.

Etoile Carouge - FC Sion M21 2-1 (2-0)

Buts 30e Vitkieviez 1-0, 33e Correia 2-0, 90e De Oliveira 2-1.

Sion Kubuqu; Theler, Mujdzic, Kabashi, Lovisa (72e Cordova); Baltazar (68e Rodrigues), Aguilar (79e Gomes), Edgar André, Cotter; Fortune (60e De Oliveira), Philippe.

Entraîneur: Oscar Londono

 

«Le jour où on sera enfin efficaces, on pourra faire vraiment mal»

(15.11.2019)

Troisièmes du prremier tour en 1re ligue, les filles du FC Sion passeront l'hiver à sept poinrs du leader Küssnacht. Le point avec leur entraîneur, le charismatique David Vernaz.

Coach, quel bilan tirez-vous de ce premier tour, conclu à la troisième place?

Le bilan est très positif. J’ai découvert une équipe surprenante à tous les points de vue, parce qu’au début, c’était la grosse découverte pour moi, ce football féminin. Au final, je trouve qu’il est très intéressant de travailler avec ces filles, parce qu’elles ont une belle mentalité, le respect des consignes, des horaires…. Bref, tout fonctionne bien actuellement. On m’avait demandé de faire attention avec ma manière de fonctionner, mais je n’ai pas beaucoup changé et tout se passe bien.

Que signifie exactement «faire attention avec votre manière de fonctionner»?

Le caractère, la façon de parler. Je suis cash, je l’ai toujours été et d’après ce que j’ai pu entendre ça plaît aux filles que je le sois. Tant mieux, parce que je ne vais pas non plus tout changer sous prétexte que j’entraîne une équipe de filles. Il faut être un peu plus souple, un peu plus diplomate, mais mon caractère restera le même et je trouve qu’elles l’ont bien assimilé. Je me suis fait aussi au leur, donc tout va bien.

Votre équipe est souvent revenue dans le match après avoir été menée au score. A-t-elle cela dans son ADN ou cela vient-il de vous?

J’essaie d’inculquer ce caractère, parce qu’on m’avait dit au début de faire attention, que les filles étaient mentalement faibles, et je mets ce mot entre guillemets, que c’était le point à travailler. Et bien non, j’ai été surpris parce qu’à tous les matches où on a été dans le dur, elles ont fait preuve d’un gros caractère. A l’entraînement, on travaille dur, parce que je suis un vieux qui dit qu’on joue comme on s’entraîne. Ce qu’on fait la semaine paie le week-end, mais si on revient au score, c’est aussi parce qu’on n’a pas mis au fond les occasions qu’on avait de mener au score… Après, pour moi entraîneur, c’est bien de gagner avec les tripes les matches où on est dans le dur parce que ça montre qu’on a du caractère et qu’on peut s’améliorer.

Comment améliorer l’efficacité devant le but?

Je ne sais plus, je fais tellement d’exercices spécifiques devant le but! Ces deux matches, en tout cas celui face à Küssnacht, m’ont révélé le gros potentiel que peut avoir cette équipe, car on a fait vraiment un gros match malgré la finition. On doit beaucoup travailler la finition. Le gros travail dans le football féminin, c’est dans les seize mètres, car il y a très peu de buts en dehors de la surface. On a deux ou trois joueuses qui peuvent frapper de loin, mais c’est rare. Mais oui, ce que vous voyez le samedi aux matches, c’est ce qu’on a la semaine à l’entraînement, on loupe des goals au point de penalty, aux cinq mètres, donc on va vraiment travailler encore de manière spécifique, parce que le jour où on met nos occasions, où on sera enfin efficaces, alors on pourra faire vraiment mal.

La promotion est-elle encore envisageable?

Sept points de retard, c’est possible de les combler, mais il ne faudra pas faire de faux-pas dans le deuxième tour. On a perdu des points bêtes contre Servette, à Bremgarten… Maintenant, aller chercher Küssnacht pour monter à tout prix, je ne sais pas. On a un projet sur trois ans, et aujourd’hui j’ai encore des jeunes qui doivent progresser pour avoir vraiment un effectif costaud en LNB. On sera patients, mais si on peut le faire, on ira les chercher, car on ne refusera jamais une promotion. Donc oui, je pense que c’est faisable. Tout est encore possible.

Heineken TMR Octodure Voyage Chicco Doro Lehner Versand
Swisscom Raiffeisen Groupe E Taittinger

Réalisation

Axianet